Comment traiter la parésie des membres avec des remèdes traditionnels et populaires?

Traitement

Le cerveau humain est le centre principal à partir duquel les signaux sont envoyés vers la périphérie, vers d'autres organes, et les organes répondent aux ordres du cerveau. Cependant, dans certaines circonstances, les signaux peuvent ne pas passer au bon moment vers une ou plusieurs parties du corps humain. Et puis cette partie du corps s'atrophiera progressivement, si le traitement nécessaire n'est pas trouvé..

Ainsi, une personne présente des symptômes désagréables - parésie des membres, des bras ou des jambes. Le mécanisme complexe de ce phénomène nécessite un examen détaillé..

Parésie des extrémités comme symptôme de la maladie

La parésie des extrémités est due à des troubles du cerveau ou de la moelle épinière. Les parties de celui-ci qui sont responsables de l'activité motrice. Dans le même temps, les muscles des bras et des jambes cessent d'obéir, ce qui ne permet pas à une personne de se déplacer librement. Très souvent, cette condition provoque un accident vasculaire cérébral..

Dans la classification internationale des maladies (CIM-10), une telle pathologie est parfois appelée code R 29.8 - autres symptômes et signes non spécifiés.

En cas de paralysie de la jambe et du pied, la hanche est très difficile à plier, la sensibilité disparaît. S'il y a une parésie des mains, une diminution des mouvements devient perceptible. Une personne ne peut même pas effectuer une poignée de main normale.

Avec une paralysie prolongée, les muscles commencent à s'atrophier et il sera de plus en plus difficile de restaurer leurs fonctions. Cela nécessitera un traitement spécial, des massages et une thérapie par l'exercice..

Types de parésie

Les experts classent plusieurs types de parésie.

Ça dépend de plusieurs facteurs:

  • force musculaire;
  • lieux de défaite;
  • en fonction du nombre de membres affectés.

La force musculaire est divisée selon le système de points:

  • Le compte à rebours commence à partir de 5 points. Dans le même temps, aucun trouble du mouvement ne devrait être perceptible. Le patient est parfaitement sain dans ce sens.
  • À 4 points, il y a une légère violation des muscles, mais ils sont à peine perceptibles. C'est une légère parésie.
  • Si le score est de 3, la détérioration de la fonctionnalité musculaire est devenue plus perceptible. Il y a des moments où une partie d'un bras ou d'une jambe n'obéit pas.
  • Lors de la détermination de 2 points, il est difficile de plier les bras et les jambes.
  • 1 point caractérise le stade sévère de la paralysie. Une grande volonté est requise pour tout mouvement..
  • Une paralysie complète signifie 0 point et la personne devient complètement immobilisée.

Lors de la détermination du lieu d'apparition de la paralysie, une distinction est faite entre:

  • Parésie spastique, également appelée centrale. Dans ce cas, une personne est paralysée d'un côté du corps. Cela paralysera un bras et une jambe, d'un côté droit ou gauche. Cette variante de la parésie est caractérisée par des changements inégaux ou partiels du tonus musculaire..
  • La parésie périphérique (ou parésie flasque) se produit en raison de lésions des cellules cérébrales. Avec lui, tous les réflexes disparaissent, les muscles n'obéissent pas. Une autre personne est complètement immobilisée. Par la suite, les muscles s'atrophient complètement.
  • La parésie mixte combine des signes de parésie flasque et centrale.

Les types de parésie peuvent être déterminés par le nombre de membres affectés:

  • Monoparésie. Dans ce cas, un seul membre en souffre..
  • Hémiparésie. Puis un côté est affecté. Parésie gauche ou droite.
  • Paraparésie. C'est quand paralysé haut ou bas, parésie supérieure et parésie inférieure.
  • Tétraparèse. Dans ce cas, une paralysie complète de tous les bras et jambes se produit..

Les types de parésie sont caractérisés par des symptômes caractéristiques.

Symptômes de la parésie des membres

La parésie, comme d'autres maladies, a ses propres symptômes. Ils peuvent être identifiés en examinant le patient et en menant des recherches..

Symptômes de la parésie des membres:

  • La démarche d'une personne change. Elle devient peu sûre d'elle et marche d'un côté à l'autre. Il est très difficile pour le patient de se lever. Difficulté avec tout mouvement ou mouvement, manque de coordination (syndrome ataxique).
  • Les muscles des bras et des jambes sont affaiblis. Le tonus musculaire diminue ou augmente fortement.
  • Le pied s'affaisse et n'obéit pas.
  • Un réflexe plantaire pathologique peut apparaître.
  • Lorsqu'ils sont tenus le long de la plante des pieds, les orteils peuvent être fortement pliés.
  • Le travail du système circulatoire se détériore. Cela est dû à un mode de vie immobile et à l'atrophie des parois du navire. Pour cette raison, le cœur ne fonctionnera pas bien..
  • La paralysie des extrémités peut être accompagnée d'une paralysie des organes internes. Le système digestif est particulièrement sensible..

Même un non-spécialiste peut déterminer qu'une personne a des membres paralysés. Mais seul un médecin déterminera la cause et prescrira un traitement..

Comment est le diagnostic?

Pour identifier la cause et le type de paralysie, vous devrez consulter plusieurs spécialistes:

  • Neurochirurgien.
  • Psychiatre.
  • Pneumologue.
  • Psychoneurologue.
  • Oto-rhino-laryngologiste.

Parmi les méthodes de recherche, ils doivent utiliser:

  • tomodensitométrie;
  • imagerie par résonance magnétique;
  • neurosonographie;
  • fluoroscopie.

Les réflexes des membres sont vérifiés, le cerveau est examiné. Après cela, la cause de la paralysie peut être identifiée. Le principal spécialiste qui choisit le diagnostic et le traitement est un neurologue.

Quelle est la différence entre la paralysie et la parésie?

Les médecins distinguent ces deux concepts en fonction du degré de dommage au corps humain..

La parésie est une détérioration du travail musculaire, des difficultés de mouvement. Mais encore, avec l'application de certains efforts, une personne peut se déplacer seule ou avec l'aide.

La paralysie est une incapacité totale à bouger. La personne peut être portée mais ne peut pas bouger ses bras ou ses jambes.

Causes de parésie

Le plus souvent, la paralysie est provoquée par des lésions des neurones du cortex cérébral..

Mais d'autres facteurs peuvent être identifiés qui provoqueront la parésie des membres:

  • Tumeurs cérébrales ou inflammation du cerveau.
  • Violation du système vasculaire, hémorragie cérébrale (accident vasculaire cérébral).
  • Une maladie nerveuse appelée épilepsie.
  • Maladies du système nerveux central (paralysie cérébrale, sclérose, syringomyélie et autres).
  • Amyotrophie.
  • Infections complexes qui sont entrées dans le corps.
  • Un foyer purulent dans le corps qui peut provoquer un empoisonnement du sang ou la propagation de l'inflammation dans tout le corps.
  • Blessures complexes pouvant affecter le crâne, la colonne vertébrale, la moelle épinière ou des lésions cérébrales.
  • Troubles métaboliques (diabète).

Les causes de la paralysie peuvent être individuelles..

Traitement de la parésie

Plusieurs méthodes sont utilisées pour traiter la parésie des membres. Ils doivent être sélectionnés individuellement pour chaque patient. Selon l'âge, l'état de santé et la cause de la paralysie.

Pour ce faire, utilisez:

  • les médicaments;
  • massothérapie;
  • intervention chirurgicale;
  • éducation physique spéciale.

Thérapie médicamenteuse

Le choix des médicaments ne doit être fait que par un médecin. Ils envieront la cause de la paralysie.

En cas de paralysie, ils utilisent généralement:

  • Relaxants musculaires - sous forme d'injection ou de pommades Sirdalud, Sibazon, Mydocalm, Tizanidine.
  • Antispasmodiques - sous forme de comprimés ou d'injections Oxyvent, Piren, Drotaverin.
  • Prosein, qui n'a pas d'effet central. Il est utilisé pour la parésie et de nombreuses autres maladies complexes..
  • Anti-inflammatoires non stéroïdiens. Il y a pas mal de noms, mais seul un médecin devrait les sélectionner..
  • Un complexe vitaminique est forcément prescrit. Cela devrait aider à améliorer l'état d'immunité.

Les doses et la durée d'admission seront choisies par le médecin traitant, pour chaque patient individuellement.

Physiothérapie

La physiothérapie peut être utilisée pour traiter la paralysie. Toute méthode prescrite par votre médecin.

Méthodes de physiothérapie:

  • massothérapie;
  • galvanothérapie, un courant électrique basse tension est utilisé;
  • darsonvalisation - l'utilisation d'un courant alternatif à haute fréquence pulsé;
  • inductométrie - les propriétés curatives du champ magnétique sont appliquées;
  • magnétothérapie - champ magnétique basse fréquence;
  • thérapie par micro-ondes et thérapie au laser;
  • thérapie par champ électromagnétique à haute fréquence;
  • électro-sommeil, stimulation électrique, électrophorèse;
  • cryothérapie et thérapie OVNI;
  • phonophorèse ultrasonique.

Thérapie DENAS

DENAS est un appareil spécial qui agit au moyen d'impulsions sur le système nerveux central. Il est utilisé pour la parésie, les traits. Le traitement est effectué en cours.

L'appareil est utilisé pour différentes parties du corps:

  • Sur le cuir chevelu.
  • De l'arête du nez à la 2e vertèbre cervicale.
  • Oreille à oreille.
  • Au niveau des artères carotides.
  • Directement sur les membres paralysés. Si on est en bonne santé au-dessus aussi, mais à certaines doses.
  • Au niveau du cou et du col.

Cela aidera à restaurer la fonction motrice, aidera à normaliser la pression artérielle. Mais avant cela, il vaut mieux consulter votre médecin..

Physiothérapie et exercice

Tous les exercices devraient aider à restaurer les muscles affectés..

Il existe un cours général qui convient à tous les patients présentant une parésie des membres inférieurs:

  • Exercice numéro 1. Soulevez alternativement votre jambe. Lorsque la jambe est levée, vous devez inspirer. Le patient est allongé sur le dos..
  • Exercice numéro 2. Dans la même position, la personne lève ses jambes et les tire vers la poitrine. Cela se fait en alternance avec chaque jambe. Vous devez tirer le plus près possible de la poitrine.
  • Exercice numéro 3. Dessinez des cercles ou des huit en l'air avec vos pieds. Ceci est fait avec chaque jambe séparément..
  • Exercice n ° 4. Le patient doit s'imaginer nager avec un coup de sein et faire les mouvements nécessaires avec ses jambes.
  • Exercice numéro 5. Vous devez plier et déplier vos orteils.
  • Exercice numéro 6. Rapprochez vos pieds de vous, autant que possible.
  • Exercice numéro 7. Tournez les pieds.
  • Exercice numéro 8. Simuler le cyclisme.

La position de départ principale est couchée sur le dos. Mais en fonction de l'état du patient et de la progression des exercices, le patient peut s'asseoir tout en faisant quelques exercices.

Il est nécessaire de pratiquer régulièrement des exercices de physiothérapie. La durée de l'entraînement est d'environ 20 minutes. Mais au début, pas plus de 10 minutes. La répétition des exercices atteint 3 à 4 fois. La charge peut être augmentée progressivement. Dans ce cas, vous devez le faire pour la tension artérielle et ne pas en faire trop..

Traitement des nouveau-nés

Pour choisir une méthode de traitement, il est impératif de consulter un médecin. Pour les nouveau-nés, seul un spécialiste sélectionne une méthode de traitement de la parésie des extrémités.

Un spécialiste examine et identifie la cause de la paralysie. Sur la base de ces conclusions, les opérations suivantes sont effectuées:

  • thérapie médicamenteuse;
  • massothérapie;
  • exercices de physiothérapie ou gymnastique;
  • procédures de physiothérapie;
  • opération;

Dans ce cas, l'âge du bébé doit être pris en compte. Certaines opérations ne peuvent être effectuées que par des adultes. Mais les parents ne doivent en aucun cas abandonner les mesures préventives..

ethnoscience

L'utilisation de la médecine traditionnelle dans le traitement de la parésie des membres à domicile n'est pas exclue. Mais cela ne devrait pas être le seul traitement. Toutes les méthodes sont convenues avec le médecin et seulement après cela sont appliquées.

Recettes de médecine traditionnelle:

  • Ingestion d'une décoction de camomille. Buvez comme une tisane.
  • La décoction de rose musquée, l'aubépine peut y être ajoutée. Mais vous devez contrôler la quantité de boisson consommée. Ils ont des propriétés diurétiques.
  • Traitement avec céleri et jus de betterave. Du jus de carotte peut être ajouté.
  • La teinture de valériane est pratique sous la forme d'un frottement. Il est frotté directement dans le point sensible..
  • Douche froide et chaude. Vous devez commencer à baisser la température progressivement et vous pouvez ramener la durée de la procédure à quelques minutes.

La prévention

La parésie des membres peut être évitée. Pour ce faire, vous devez faire de l'éducation physique toute votre vie et vous voulez faire de l'exercice. Cela contribuera à des avantages pour la santé globale. Mais il est nécessaire de comprendre que des maladies complexes peuvent provoquer une paralysie des bras et des jambes..

Par conséquent, après avoir subi des blessures et des maladies passées, vous devez consacrer plus de temps aux mesures préventives:

  • Refuser des mauvaises habitudes.
  • Surveiller la pression artérielle.
  • Consultez en temps opportun un médecin pour tout changement dans le travail du système musculo-squelettique.
  • Surveillez le travail du système cardiovasculaire. Cela est particulièrement vrai pour les gens après des années.
  • Obtenez des examens médicaux réguliers.

Prévision du développement de la parésie des membres

Le pronostic et la guérison complète de la parésie dépendent de nombreux facteurs. Guérir complètement la parésie est difficile, mais possible. Il est nécessaire de respecter strictement les conseils et recommandations du médecin traitant.

Cela sera affecté par:

  • l'âge du patient;
  • le degré de paralysie;
  • types de parésie;
  • traitement reçu;
  • la volonté du patient lui-même.

Où est la parésie des membres inférieurs traitée à Moscou et à Saint-Pétersbourg?

Pour obtenir un résultat positif, vous devez contacter des cliniques spécialisées. Ils sont dans de nombreuses villes de Russie.

À Moscou, un traitement de parésie peut être proposé:

  • Clinique "Miracle Doctor". Situé à: Moscou, st. École 49.
  • Clinique "Capital". Il a une succursale: sur Arbat, sur Leninsky, sur Babushkinskaya, sur le sud-ouest.
  • Clinique "Medsi". À Moscou, situé à l'adresse: 3e Horoshevsky proezd, bâtiment 1, bâtiment 2.

À Saint-Pétersbourg, ces institutions sont situées à:

  • La clinique "Altermed" a plusieurs branches. Ils sont situés sur l'avenue Prosveshcheniya, sur Zvezdnaya, à Kupchino, à Devyatkino.
  • Centre médical "Sanatera. Situé à: Saint-Pétersbourg, Art. m. Mayakovskaya, Stremyannaya 12, entrée de la cour de la perspective Nevsky, 61.
  • Clinique "EMK". Situé à: L. Pobedy 17, m. Parc Pobedy.

Parésie des membres: qu'est-ce que c'est?

La parésie est une paralysie partielle dans laquelle le patient est incapable d'effectuer diverses actions et mouvements, qui est causée par des lésions graves du système nerveux central ou périphérique.

Le diagnostic de la parésie dans la clinique de neurologie de l'hôpital Yusupov est complexe, avec l'implication de spécialistes dans divers domaines de la médecine: spécialistes neuropsychiatriques, oto-rhino-laryngologistes, neurochirurgiens, psychiatres, pneumologues.

Types principaux

Conditionnellement, la parésie peut être divisée en deux groupes principaux. Le premier est la parésie organique, lorsqu'il est possible de déterminer avec précision la raison pour laquelle un muscle n'est pas atteint par une impulsion nerveuse spécifique. Le deuxième groupe comprend la parésie fonctionnelle, qui peut être diagnostiquée avec des blessures dangereuses du cortex cérébral..

Parmi les principaux types de parésie, on peut distinguer: parésie du nerf, parésie des membres inférieurs et supérieurs, parésie du larynx, parésie distale (par exemple, parésie distale de la jambe avec hernie discale).

La parésie nerveuse est caractérisée par une limitation partielle des actions du système musculaire du patient, qui est due à une violation du système nerveux.

La parésie des membres supérieurs et inférieurs survient le plus souvent en raison d'une hémorragie cérébrale. Si un seul membre est immobilisé (par exemple, parésie du bras droit, parésie du bras gauche, parésie de la jambe droite, parésie de la jambe gauche), une monoparésie est diagnostiquée. La parésie de la main après un AVC est assez courante. Si les deux bras ou jambes sont touchés, une paraparésie est diagnostiquée (parésie des bras, parésie des jambes, parésie des membres pelviens).

Un patient avec des membres supérieurs et inférieurs immobilisés reçoit un diagnostic de tétraparésie.

La parésie laryngée est une paralysie partielle de la vaste cavité laryngée. Il peut être:

  • myopathique - l'apparition de la parésie est provoquée par des processus inflammatoires dans les muscles du patient, ainsi que par diverses pathologies des nerfs, des centres d'activité cérébrale et des voies;
  • neuropathique - le développement de la maladie est causé par des modifications du système nerveux central ou périphérique.

La parésie du membre distal peut être centrale et périphérique.

Causes d'occurrence

Les principales raisons du développement de la parésie comprennent:

  • traumatisme à la naissance (le plus souvent, la survenue d'une parésie distale est associée à une lésion à la naissance dans la région du plexus brachial);
  • hémorragie;
  • attaque cérébrale;
  • sclérose en plaques typique;
  • migraine prolongée;
  • autres troubles de la moelle épinière ou du cerveau.

Parfois, une parésie se développe chez les patients atteints de laryngotrachéite, de fièvre typhoïde, de syphilis, de botulisme et de syringomyélie.

Une parésie flasque des membres inférieurs (par exemple, une parésie périphérique des membres inférieurs) peut survenir en raison de diverses maladies. Il se manifeste par une diminution de la force d'un ou plusieurs muscles..

Symptômes

Chez les patients présentant une parésie des membres inférieurs, les symptômes suivants sont observés:

  • changements de démarche: les perturbations de la démarche sont associées à un affaiblissement des muscles de la ceinture pelvienne. Les pas du patient deviennent «se dandinant» d'un pied à l'autre;
  • les muscles des jambes sont affaiblis: il est difficile pour le patient de marcher et même de se lever d'une position assise;
  • le tonus des extenseurs des muscles des membres inférieurs diminue: en soulevant les jambes, les pieds peuvent pendre impuissants;
  • une hypotonie ou une hypertonicité musculaire se produit;
  • des réflexes profonds ou pathologiques apparaissent (Joukovski, Babinsky);
  • l'activité du système circulatoire est perturbée: un manque de mouvement des jambes et des pieds entraîne une détérioration de leur apport sanguin et une atrophie des parois des vaisseaux sanguins, ce qui peut entraîner le développement de troubles de l'ensemble du système cardiovasculaire.

Diagnostique

Un rôle important dans le diagnostic de la parésie appartient à une anamnèse approfondie et à la détermination du degré de prédisposition du patient à l'apparition de réactions psychogènes typiques.

Pour l'examen moderne des patients atteints de parésie laryngée, la microlaryngoscopie est utilisée à l'hôpital Yusupov. En outre, une radiographie et une tomodensitométrie du larynx sont également prescrites. Les spécialistes de la clinique évaluent la transmission neuromusculaire et la contractilité musculaire. Une radiographie peut être commandée pour confirmer le diagnostic..

Lors du diagnostic de la parésie des extrémités, le degré de distribution et de localisation de la faiblesse musculaire existante est pris en compte.

Traitement

En règle générale, la parésie se manifeste principalement par une gêne dans un groupe musculaire particulier. Le manque de traitement adéquat menace le développement de cette condition en paralysie complète. Le plus souvent, les patients se plaignent d'une sensation de douleur intense dans la zone où une immobilité partielle s'est formée.

Les principales étapes du traitement sont: l'identification initiale de la cause de la parésie et son élimination ultérieure. Les patients après un AVC ont besoin d'une thérapie de rééducation spéciale. En cas de traumatisme et d'autres blessures, les spécialistes doivent souvent recourir à la couture des nerfs périphériques.

Si l'on découvre des tumeurs et autres néoplasmes qui compriment les nerfs, il est nécessaire de procéder à une intervention chirurgicale visant à leur élimination.

En outre, les patients de l'hôpital Yusupov se voient prescrire des cours de massage spéciaux qui aident à maintenir le tonus musculaire, car une immobilisation partielle constante peut entraîner leur atrophie..

Traitement de la parésie des jambes

Tout d'abord, les spécialistes de l'hôpital Yusupov mettent en œuvre des mesures thérapeutiques pour éliminer la cause profonde de la maladie. Le traitement de la parésie des membres inférieurs est toujours complexe. Il s'agit de réaliser une pharmacothérapie, une gymnastique thérapeutique, un massage (y compris mécanique), une thérapie HAL (exercices de gymnastique utilisant des complexes robotiques).

Traitement de la parésie du nerf radial de la main

Selon les indications de la parésie à l'hôpital Yusupov, une thérapie étiopathogénétique est effectuée, visant à éliminer la cause de la maladie et à empêcher son développement ultérieur. Les patients se voient prescrire un traitement antibactérien, anti-inflammatoire, décongestionnant et de désintoxication. Si nécessaire, la luxation est réduite, les os sont repositionnés en cas de fractures, un bandage de fixation est appliqué, etc..

Traitement de la parésie laryngée

Le traitement de la parésie du larynx, comme tous les autres types de parésie, commence par l'élimination de la maladie sous-jacente, qui a conduit au développement de cette pathologie. La principale méthode de traitement est la pharmacothérapie, qui est prescrite individuellement, en fonction des facteurs étiologiques: prise de médicaments antibactériens ou antiviraux, vitamines B, stimulants biogènes, stimulants musculaires, médicaments psychotropes, médicaments vasculaires et nootropiques.

Traitement de la parésie des nerfs médian et ulnaire

Avec ce type de parésie à l'hôpital Yusupov, le traitement suivant est effectué:

  • thérapie médicamenteuse: prise d'anticholinestérases, de vitamines B, d'agents désensibilisants, d'AINS, d'analgésiques, de sédatifs, d'hypnotiques;
  • physiothérapie;
  • massothérapie;
  • physiothérapie;
  • traitement chirurgical (en l'absence de résultats positifs des méthodes ci-dessus dans les 1-2 mois).

Les spécialistes hautement qualifiés du centre de réadaptation de l'hôpital Yusupov ont une vaste expérience dans le traitement de la parésie de toute localisation. Pour chaque patient, une tactique de traitement individuelle est développée, visant à la récupération la plus rapide possible. Pour effectuer un traitement médicamenteux à l'hôpital Yusupov, seuls les médicaments les plus récents sont utilisés, qui ont réussi à prouver dans la pratique leur grande efficacité et l'absence d'effets secondaires. Les patients disposent de chambres confortables équipées de tout le nécessaire pour un séjour confortable à la clinique.

Vous pouvez prendre rendez-vous avec un spécialiste, obtenir des informations sur le coût des services de diagnostic et de traitement de la maladie, les conditions d'hospitalisation du patient en appelant l'hôpital Yusupov ou sur le site Web de la clinique, via le formulaire de retour d'information. Le médecin coordinateur répondra à toutes vos questions.

Paralysie de la jambe droite

Comme au début des articles précédents, il convient de mentionner que certaines maladies accompagnées de parésie de la jambe ou du pied seront décrites dans les sections sur la déficience sensorielle et la douleur dans la jambe, et la faiblesse bilatérale de la jambe avec trouble de la démarche est discutée dans notre article connexe. Dans les articles suivants, seules les maladies dans lesquelles une faiblesse d'une ou des deux jambes ou des deux pieds, c.-à-d. le trouble du mouvement est au premier plan.

Un tableau clinique similaire peut être observé en présence ou en l'absence de causes externes visibles..

Causes possibles de parésie du membre inférieur:
• Un traumatisme crânien avec contusion locale de la zone des «représentants» moteurs de la jambe dans le cortex cérébral conduit à une monoparésie spastique avec des signes pyramidaux, dans laquelle des troubles moteurs plus ou moins isolés peuvent survenir.

• Une lésion vertébrale entraîne une monoparésie inférieure dans deux situations:
- Lésion de la colonne cervicale ou thoracique avec atteinte de la moelle épinière et formation du syndrome de Brown-Séquard avec monoparésie spastique inférieure, d'une part, et trouble sensoriel dissocié, d'autre part.
- Lésion de la colonne lombaire avec fracture de la vertèbre ou hernie traumatique du disque intervertébral et, par conséquent, syndrome radiculaire avec monoparésie.

• Les fractures du bassin et des membres inférieurs peuvent provoquer, d’une part, des lésions du plexus lombo-sacré et du nerf sciatique, d’autre part, des lésions des nerfs périphériques individuels des membres inférieurs.

• Une contusion ou une compression prolongée (par exemple, dans le coma), ainsi que des effets iatrogènes (par exemple, une injection) peuvent provoquer une parésie du membre inférieur. Les symptômes typiques des lésions des nerfs périphériques des jambes sont indiqués sur les figures. Ci-dessous, ils seront discutés plus en détail..

• Le zona (herpès) du membre inférieur peut être accompagné d'une lésion de la racine avec parésie, qui se développe en quelques heures.
• Une surcharge musculaire (p. Ex. Marche forcée ou activité sportive), ainsi qu'une occlusion des vaisseaux exogène ou embolique, peuvent provoquer une nécrose musculaire ischémique du lit tibial (syndrome de l'artère antérieure tibiale). Elle se caractérise par un gonflement douloureux des muscles, des rougeurs, une incapacité à étendre dorsalement le pied (le pied ne pend pas en raison d'un raccourcissement des muscles ischémiques) et, au moins dans un premier temps, la disparition du pouls sur l'artère postérieure du pied. Souvent, les lésions ischémiques recouvrent également la branche profonde du nerf péronier passant dans le lit tibial, provoquant également une parésie des muscles courts sur le dos du pied (l'extenseur du gros orteil et l'extenseur court des doigts) et une sensibilité altérée dans le premier espace interosseux. Cela nécessite un diagnostic différentiel avec paralysie péronière (dont le syndrome du tibial antérieur diffère par la préservation des muscles péroniers).

• La flexion active banale du pied en sautant ou même en marchant peut provoquer la rupture du tendon d'Achille. Moins fréquemment, il survient des deux côtés, en particulier après un traitement par corticostéroïdes. Dans ce cas, une faiblesse se produit lors de la flexion du pied et le réflexe d'Achille disparaît..

• Un certain nombre d'autres changements pathologiques sont basés sur la pathogenèse vasculaire, par exemple, des lésions du plexus lombo-sacré après ligature de l'artère iliaque interne ou une ischémie réflexe du plexus après injection dans le muscle fessier avec introduction dans l'artère fessière d'un médicament qui provoque des spasmes rétrogrades ou une thrombose des artères pelviennes. Il faut également mentionner le syndrome de Nicolau - lésion ischémique de la zone musculaire et de la peau de la région fessière située au-dessus après injection intra-artérielle.

Parésie aiguë du membre inférieur sans raison apparente - diagnostic différentiel basé sur des données de recherche supplémentaires.
• Parésie centrale avec lésions cérébrales (gyrus central); la faiblesse est parfois localisée principalement au niveau du pied (monoplégie cruralis). Les réflexes sont ravivés, les signes pyramidaux sont révélés. Une déficience sensorielle est possible, mais pas nécessaire. Le diagnostic est confirmé par l'identification de signes de parésie centrale du bras homolatéral ou d'affaiblissement des réflexes abdominaux. Parmi les raisons, il convient de mentionner:
- tout d'abord - accident vasculaire cérébral dans le bassin de l'artère cérébrale antérieure (âge, facteurs de risque vasculaires, sources d'embolie, TDM, parfois une artériographie est nécessaire);
- hémorragie intracérébrale de la localisation correspondante. spontanée ou dans une tumeur (métastases) (hypertension, tumeur primitive; TDM).

• L'ischémie médullaire peut également provoquer une paralysie centrale unilatérale aiguë du membre inférieur, qui s'accompagne généralement d'une perturbation sensorielle dissociée du côté opposé (syndrome de Brown-Séquard).

La poliomyélite peut provoquer un trouble aigu du mouvement sous forme de monoparésie inférieure (fièvre, douleur, modifications de la composition du liquide céphalo-rachidien).
Avec une hernie discale, la parésie de la jambe peut se développer de manière aiguë ou en quelques heures. Dans ce cas, la parésie est toujours précédée ou accompagnée d'un syndrome vertébral (antécédent de lumbago, nouvelle crise de lombalgie apparue il y a quelques heures ou quelques jours, limitation objective des mouvements du rachis lombaire). Des signes d'irritation radiculaire sont également souvent observés (un symptôme Lasegue positif, parfois un symptôme croisé Lasegue, douleur à la palpation des troncs nerveux aux points Ballé) et une altération des fonctions motrices et sensorielles, indiquant des dommages à une ou plusieurs racines. Les syndromes caractéristiques d'une lésion radiculaire particulière sont indiqués dans le tableau. Avec diverses lésions du plexus pelvien, une parésie aiguë du membre inférieur se développe.

Tout d'abord, un diagnostic différentiel est effectué avec les lésions radiculaires. Les symptômes de la plexopathie sont déterminés en fonction de l'anatomie du plexus illustrée sur la figure. Il peut être distingué de la défaite des racines ou des nerfs périphériques sur la base des signes suivants: il n'y a pas de syndrome vertébral; avec la plexopathie, les muscles innervés de différentes racines sont touchés.

Le tableau clinique de la plexopathie est particulièrement caractéristique, dans lequel les muscles innervés, d'une part, du nerf fémoral, d'autre part, du nerf sciatique et de ses branches sont affectés. Plus d'un réflexe est souvent abandonné. La déficience sensorielle s'étend également à plus d'un segment. Enfin, avec la plexopathie (et avec la neuropathie périphérique), il y a une perte de sécrétion sudorale et des réactions pyloriques dans la zone de sensibilité altérée, tandis qu'avec une lésion radiculaire ces fonctions restent intactes.

Si un diagnostic de plexopathie est établi, il peut être basé sur les facteurs étiologiques suivants: - Hématome rétropéritonéal dans la gaine du muscle psoas, qui est particulièrement fréquent avec les troubles de la coagulation sanguine ou lors de l'utilisation d'anticoagulants. Premièrement, il y a une douleur intense, principalement dans la zone des fléchisseurs de la hanche et du bas de la jambe, qui s'accompagne d'une sensibilité altérée à l'avant de la cuisse et de la jambe, le réflexe du genou tombe. Une diminution de la teneur en hémoglobine est révélée. Après quelques jours, un hématome apparaît souvent dans la région de l'aine. Dès le début, l'hémorragie peut être vue sur CT, ainsi que sur une radiographie simple sous la forme d'une ombre élargie du muscle psoas.

- Une parésie très douloureuse aiguë ou subaiguë, principalement dans la zone d'innervation du nerf fémoral, se développe à la suite d'une plexopathie lombaire ischémique, qui est observée avec une altération de la circulation sanguine dans diverses parties du plexus, parfois spontanément, plus souvent - avec diabète sucré.

- Aiguë ou sous lésion aiguë, tout d'abord, mais pas toujours, du plexus sacré est observée après un travail prolongé en position accroupie - la soi-disant "neuropathie de la cueillette de betteraves". Il se développe à la suite d'un étirement chronique des branches du plexus, éventuellement avec la participation d'une composante ischémique. Le diagnostic différentiel est effectué avec une compression chronique des troncs des nerfs périphériques, par exemple le nerf péronier, lors du passage sous le long tendon du biceps fémoral.

Des phénomènes de paralysie aiguë se développent lorsque les nerfs périphériques individuels sont touchés, en l'absence d'antécédents de traumatisme. Les facteurs étiologiques sont les suivants:
- Une compression banale et pas nécessairement prolongée peut provoquer des lésions nerveuses s'il y a des conditions préalables à cela, par exemple dans la neuropathie familiale avec une tendance à la paralysie par compression. Nous avons notamment observé la défaite du nerf sciatique chez un patient souffrant d'anorexie neurogène, qui s'est simplement assis pendant plusieurs heures sur une chaise en bois dur..

Le ganglion de l'articulation peut provoquer des lésions du nerf périphérique (ou de la branche). Par exemple, le ganglion de l'articulation tibiale provoque des lésions du nerf péronier, le kyste de la fosse poplitée - des lésions du nerf tibial (très rare). Mononeuropathie diabétique douloureuse.

Parésie du pied

La parésie du pied est une perte partielle de force musculaire du pied due à une perturbation du système nerveux. S'il y a une perte complète d'activité musculaire, alors nous parlons de paralysie du pied. La parésie n'est pas une maladie indépendante de la jambe, ce n'est qu'un des symptômes d'une maladie particulière.

Causes et types de parésie

La parésie se produit en raison d'un dysfonctionnement du système nerveux central ou périphérique. Dans le premier cas, les parésie sont appelées centrales et sont plus souvent unilatérales, c'est-à-dire que le pied droit ou gauche est affecté. La parésie centrale peut être causée par:

  • Accident vasculaire cérébral.
  • Encéphalite.
  • Sclérose en plaques.
  • Tumeurs du cerveau ou de la moelle épinière.
  • La sclérose latérale amyotrophique.
  • Lésion médullaire ou cérébrale.
  • Hernie intervertébrale.

La parésie périphérique survient en raison d'une perturbation des nerfs périphériques - tibiaux ou péroniers, qui est le plus souvent le résultat de:

  • Diabète sucré
  • Alcoolisme.
  • Traumatisme.

Symptômes

Selon la gravité des lésions nerveuses, les signes de parésie peuvent être exprimés à un degré ou à un autre. Et il importe également de savoir quelle lésion nerveuse a conduit à la parésie. Si le nerf tibial est endommagé, les fléchisseurs des doigts et la flexion plantaire du pied sont perturbés et il devient impossible de ramener le pied vers l'intérieur. Le patient ne peut pas se tenir debout sur la pointe des pieds et les doigts prennent une position «en forme de griffe».

La hernie intervertébrale peut entraîner une compression de l'artère radiculaire et une malnutrition de la racine nerveuse correspondante. Si ce sont les racines de la colonne lombaire, la sciatique dite paralysante peut survenir: une douleur aiguë dans la jambe inférieure, puis une faiblesse des extenseurs du pied. Le signe le plus visible de parésie du pied est une «marche du coq» (steppage).

Le patient soulève ses jambes (ou jambe) d'une hauteur anormale, les pliant au niveau de l'articulation du genou afin de ne pas toucher le sol avec son pied affaissé. En raison de la parésie des extenseurs du pied et d'une sensibilité réduite, le patient ne ressent pas la façon dont il met son pied à la surface. Cela fait souvent rouler les pieds vers l'intérieur ou l'extérieur, ce qui augmente considérablement le risque de blessure..

Diagnostique

Si la sensibilité est altérée ou si une faiblesse se produit dans les jambes, vous ne devez pas retarder la visite chez le médecin - neurologue. Le médecin vous examinera, vérifiera vos réflexes et fera des tests musculaires. En règle générale, le diagnostic de la parésie du pied est simple..

Mais l'essentiel est d'identifier la cause de la pathologie apparue. Pour ce faire, vous devez subir un examen complet: faire des tests sanguins (y compris la glycémie) et des tests d'urine, subir une IRM, un examen aux rayons X et une échographie. De plus, le médecin peut prescrire des examens tels que:

  • Électroneuromyographie. Cette méthode évalue l'activité électrique des muscles et le taux de transmission neuromusculaire..
  • Angiographie par résonance magnétique. En utilisant cette méthode, il est possible d'identifier des anomalies dans les vaisseaux du cerveau et la présence de formations tumorales.
  • CT scan. La technique est utilisée pour déterminer la présence d'hémorragies, de foyers de destruction du tissu nerveux, de tumeurs.
  • Électroencéphalographie. Il est utilisé pour évaluer l'activité électrique de diverses parties du cerveau..

Traitement de la parésie du pied

La parésie n'étant pas une maladie indépendante, elle ne peut être guérie qu'en établissant la cause exacte de son apparition. Si la cause est le diabète sucré, il sera tout d'abord nécessaire de corriger cette maladie. L'intervention chirurgicale est indiquée pour les lésions nerveuses, ainsi que pour les tumeurs ou les hernies intervertébrales.

Dans certains cas, par exemple, avec la progression des maladies neurologiques, il ne sera pas possible de se débarrasser complètement de la paralysie. En général, les méthodes suivantes sont utilisées pour traiter la parésie du pied:

  • Utilisation de médicaments.
  • Physiothérapie et massage.
  • Porter des aides orthopédiques.
  • Méthodes de physiothérapie.
  • Relaxants musculaires. Ces substances sont utilisées pour la parésie spastique, lorsqu'une augmentation du tonus des muscles du pied s'accompagne d'une diminution de la force. Appliquer Liorezal, Sirdalud, Dantrolene.
  • Vasodilatateurs. Ces médicaments peuvent améliorer la circulation sanguine dans la zone du nerf affecté, accélérer la régénération des tissus endommagés. Prescrire de l'acide nicotinique, de la théophylline.
  • Nootropiques. Ce sont des médicaments qui améliorent la nutrition du cerveau et des tissus nerveux (Piracetam, Phenotropil, Nootropil).
  • Préparations complexes contenant des vitamines B.

Physiothérapie

La thérapie par l'exercice (exercices de physiothérapie) est une partie importante et intégrale du rétablissement de la fonction normale du pied. La force musculaire est évaluée à l'aide d'un système en 5 points. Dans le même temps, 5 points - la force est préservée, il n'y a pas de violations et 0 point - le manque de force musculaire, la paralysie (échelle de Lovetto).

Des exercices correctement et régulièrement effectués contribuent non seulement à la restauration de la mobilité et de la sensibilité, mais aident également à éviter l'atrophie musculaire et la déformation du pied, ainsi qu'à améliorer les processus métaboliques dans les tissus et à renforcer les ligaments et les tendons.

La gymnastique peut inclure les groupes d'exercices suivants:

  • Exercices basés sur les réflexes d'équilibre. D'une position debout, le patient dévie ou même recule. L'instructeur se tient derrière et s'assure contre une chute complète. À genoux, le patient se penche en arrière, en maintenant l'équilibre et en ne touchant pas les fesses avec les talons.
  • Exercices qui favorisent la dorsiflexion passive des pieds. Effectué à l'aide d'un vélo d'exercice, et les pieds peuvent être fixés aux pédales avec une sangle spéciale.
  • Le patient marche sur des skis, avec des poids attachés à une distance d'environ 15 à 20 cm. Cela favorise la dorsiflexion du pied par gravité. La technique de l'exercice est importante: le patient doit "aller" sur des skis, et ne pas y aller.
  • Marcher dans des chaussures spéciales sans talons. Ou, vous pouvez utiliser des chaussures orthopédiques, où la semelle est faite de telle sorte que l'orteil soit au-dessus du talon.
  • Marche alternée du talon et des orteils.
  • Sauter alternativement sur les deux jambes.

Un bon résultat est un massage des pieds, et il est effectué simultanément sur les deux pieds par deux masseurs. Après l'opération, un ensemble d'exercices est compilé en fonction des étapes de la rééducation (période postopératoire, récupération précoce, récupération tardive) et dépend du volume de l'intervention chirurgicale et de l'état général du patient.

Paralysie des jambes: les causes de la pathologie et les traitements possibles

Un grand nombre de personnes associent la paralysie des jambes à des blessures et des accidents. Pendant ce temps, la maladie peut se développer non seulement en raison de lésions de la colonne vertébrale, mais également en présence de pathologies chroniques et acquises, qui affectent le plus souvent le système nerveux et conduisent à l'incapacité de marcher par elles-mêmes. Tout cela conduit non seulement à une détérioration de la qualité de vie, mais provoque également le développement de conditions dépressives chez le patient, ce qui aggrave considérablement le pronostic de guérison..

Les causes de la maladie sont diverses et le traitement vise toujours à éliminer le facteur qui a provoqué cette maladie.

Alors, pourquoi la paralysie des membres inférieurs se produit-elle, comment le diagnostic est-il effectué et peut-il être complètement guéri?

Quelle est cette maladie

La paralysie des jambes est une maladie causée par des troubles du fonctionnement des nerfs périphériques et conduisant à une perte complète de la fonction motrice. Cette condition peut être temporaire ou permanente..

Il existe deux types de lésions des membres inférieurs:

  • Biologique. Dans ce cas, la paralysie est causée par le fait que les impulsions nerveuses pour diverses raisons n'atteignent pas les muscles..
  • Fonctionnel. Ce type de trouble survient lorsqu'il y a des lésions dans le cortex cérébral. Ils conduisent à une activité motrice altérée.

Il existe une classification distincte de la parésie, en fonction de la force des dommages aux terminaisons nerveuses, la maladie peut ressembler à ceci:

  • Tétraparèse. Le cas le plus grave, lorsque non seulement les jambes sont touchées, mais tous les systèmes corporels.
  • Paraparésie. La défaite n'a touché que les membres inférieurs, tous les autres organes et systèmes fonctionnent comme d'habitude.
  • Hémiparésie. Dans ce cas, un côté du corps reste immobilisé. Dans ce cas, la paralysie affecte non seulement la jambe, mais également le bras. Souvent, ce type est observé après un accident vasculaire cérébral..
  • Monoparésie. Avec une telle lésion, une seule jambe reste immobilisée, ou tout autre organe.

Selon le type de lésion, il existe des différences d'état de tonus musculaire:

  • Si la cause profonde de la paralysie est organique, les patients subissent une détérioration du tonus musculaire allant jusqu'à l'atrophie, les réflexes changent.
  • La paralysie centrale des membres inférieurs est caractérisée par une augmentation du tonus musculaire.
  • Lorsque les nerfs moteurs sont endommagés, les patients ont une atrophie et une détérioration du tonus musculaire.
  • Si la lésion est causée par des raisons fonctionnelles, les patients ne présentent aucun changement dans l'état du tonus musculaire..

La paralysie des jambes entraîne une limitation significative de la mobilité d'une personne. La possibilité de restaurer la fonction perdue dépend directement de la cause de la maladie, ainsi que de la force des dommages au système nerveux.

Dans des situations particulièrement difficiles, la paralysie devient permanente et le patient se voit attribuer un groupe d'incapacité. Cependant, il y a des moments où les patients se rétablissent assez rapidement d'une paralysie temporaire. Ceci est souvent observé après un accident vasculaire cérébral..

Symptômes et causes

Les lésions nerveuses et la paralysie ultérieure des jambes présentent les symptômes suivants:

  • Le premier soupçon de l'apparition de la maladie est la perte de sensibilité des membres. Au toucher, un changement de température, le patient ne ressent rien. Dans le même temps, la mobilité de certains muscles commence à se détériorer..
  • L'étape suivante est caractérisée par le fait que les membres paralysés ne réagissent en aucune façon à la douleur.
  • Après cela, l'apport sanguin aux muscles est perturbé, des symptômes de trophisme apparaissent dans les membres affectés. Tout cela conduit à une atrophie vasculaire lente, qui affecte finalement négativement l'ensemble du système cardiovasculaire..
  • Si la lésion a affecté un nombre important de centres nerveux, le patient perd le contrôle lorsqu'il effectue des actes de défécation et de miction.
  • Lorsque la paralysie des jambes est temporaire, la victime peut ressentir à la fois une légère faiblesse musculaire et perdre complètement la capacité de se déplacer de manière autonome.

La paralysie d'un seul des membres peut survenir. En règle générale, cette condition est typique des patients qui ont eu un accident vasculaire cérébral..

Une autre conséquence d'un accident vasculaire cérébral est l'immobilisation complète d'un côté du corps, y compris non seulement les bras et les jambes, mais également le visage..

En plus des manifestations ci-dessus, les symptômes de la paralysie des membres inférieurs peuvent différer en fonction de la cause sous-jacente qui les a provoqués:

  • Paralysie spastique. Se produit dans les cas où le motoneurone central est affecté. Dans ce cas, les muscles sont en hypertonicité, de nouveaux réflexes apparaissent dans les tendons..
  • Paralysie flasque des jambes. Dans ce cas, les muscles de la victime sont trop détendus. Cette lésion est plus profonde que spastique et survient le plus souvent lorsque la moelle épinière est touchée dans la colonne lombaire..

Les facteurs indésirables et les maladies suivants peuvent entraîner la survenue d'une pathologie:

  • Blessures mécaniques de la colonne vertébrale, du cerveau et de la moelle épinière, ainsi que leurs fractures de gravité variable.
  • Troubles circulatoires dans le cerveau et la moelle épinière.
  • S'il y a des perturbations dans les processus métaboliques du corps. Cela se produit souvent dans les fibres musculaires..
  • Maladies qui affectent négativement la capacité de conduction des fibres nerveuses. Typiquement Alzheimer.
  • Processus inflammatoires de nature purulente qui se produisent dans le cerveau et la moelle épinière après des blessures et des blessures, ainsi que des soins médicaux non qualifiés.
  • Dommages au système nerveux avec des maladies sévèrement tolérées. L'exemple le plus frappant est le botulisme, qui survient après l'utilisation d'aliments en conserve mal stérilisés..
  • Maladies qui affectent les motoneurones. Il peut s'agir de sclérose en plaques et atrophique, d'atrophie des fibres musculaires.
  • Crises épileptiques et accidents vasculaires cérébraux de gravité variable.
  • Maladies inflammatoires qui affectent le cerveau. Il s'agit généralement d'une encéphalite ou d'une méningite..
  • Si le patient a des tumeurs de quelque nature que ce soit, à la fois dans le cerveau et dans la moelle épinière.
  • Traumatisme psychologique reporté et stress sévère, pouvant également provoquer une paralysie temporaire des jambes.

Diagnostique

afin de commencer un traitement efficace de la paralysie des jambes et de ramener les membres à une activité physique le plus tôt possible, il sera nécessaire de consulter non seulement un thérapeute, mais également un neurologue. Tout d'abord, des spécialistes collecteront l'anamnèse pour identifier les maladies concomitantes, les blessures du crâne et de la colonne vertébrale, la présence de situations psycho-traumatiques dans la vie du patient..

Après cela, les examens suivants peuvent être attribués:

  • Études cliniques du sang et de l'urine. Il s'agit d'une étude standard qui doit toujours être réalisée, quelle que soit la nature de la maladie..
  • La tomodensitométrie du cerveau et du crâne révélera tout changement d'état des tissus pouvant être causé par des tumeurs ou d'autres maladies.
  • L'IRM du cerveau et de la moelle épinière est utilisée lorsque les résultats du scanner sont insuffisants. Cette méthode vous permet également d'évaluer les changements survenus dans les tissus..
  • Les rayons X ne sont pris que lorsque cela est nécessaire, aident à reconnaître les blessures déjà reçues et à déterminer les changements dans les tissus.
  • La neuronographie est prescrite pour déterminer le fonctionnement non seulement du cerveau, mais également d'autres systèmes situés dans le crâne.
  • La vérification des réflexes des jambes est obligatoire. Cette étude est réalisée par un neurologue.
  • Si le patient a des blessures à la colonne vertébrale ou au crâne, une consultation avec un neurochirurgien est nécessaire.
  • Dans certains cas, vous devrez peut-être consulter un psychothérapeute. Cela est particulièrement vrai lorsque la paralysie des jambes est survenue après des expériences endurées et un stress intense..

Les études ci-dessus aideront à identifier la cause de la paralysie des jambes. Le patient se verra prescrire un régime de traitement, qui peut inclure non seulement un traitement médicamenteux, mais également une gymnastique spéciale. Dans certains cas, une intervention chirurgicale sur le nerf endommagé peut être nécessaire.

Options de traitement

Le point suivant doit être immédiatement mentionné: si la paralysie des jambes est causée par un stress sévère ou des expériences prolongées, le traitement d'un tel patient est exclusivement un psychothérapeute. Dans ce cas, non seulement la psychothérapie elle-même peut être nécessaire, mais également l'utilisation de sédatifs et, dans les cas plus difficiles, d'antidépresseurs et de tranquillisants. Toutes ces mesures aident à soulager le stress après les expériences endurées, l'activité motrice reviendra progressivement chez le patient..

Dans d'autres cas, lorsque la paralysie des jambes est causée par des maladies et des blessures du système musculo-squelettique, le traitement peut inclure les composants suivants:

  • Traitement médical. En règle générale, les patients se voient prescrire des médicaments qui améliorent la conduction de l'influx nerveux et réduisent le tonus musculaire lorsqu'il est excessivement augmenté. Il est important de se rappeler que dans ce cas, vous ne pouvez pas vous soigner vous-même: les médicaments utilisés pour traiter la paralysie des jambes ont un grand nombre d'effets secondaires, et une posologie mal sélectionnée ne fera qu'aggraver l'état du patient..
  • Remèdes populaires. Ils ne peuvent pas affecter radicalement l'état des muscles et des nerfs. Néanmoins, les décoctions et teintures de plantes médicinales sont capables de soutenir les défenses de l'organisme et de lui donner de la force. Un tel traitement est recommandé en complément, il ne peut pas être le traitement principal..
  • Physiothérapie. Il est prescrit même avec des lésions particulièrement sévères des terminaisons nerveuses. Des exercices spécialement sélectionnés aideront à maintenir le corps en bonne forme, contribueront au fonctionnement normal des systèmes cardiovasculaire et respiratoire. Avec des options plus légères pour la paralysie des jambes, de tels exercices aideront à garder les membres dans la bonne position, les empêchant de se courber.
  • Massage spécial. Conçu pour détendre les muscles surchargés, améliorer la nutrition des tissus. Il a bien fait ses preuves en traitement et en rééducation. Même si un seul membre est affecté, la procédure est effectuée pour les deux afin d'éviter un changement significatif de tonus chez eux. En plus du massage professionnel, les proches du patient sont formés aux options faciles pour un tel effet, afin que le patient puisse également recevoir un massage à la maison..
  • Intervention chirurgicale. La nécessité de cela apparaît si la cause de la paralysie des jambes est une tumeur, un écrasement, un écrasement ou une rupture nerveuse. Dans ce cas, le neurochirurgien élimine la cause profonde qui a conduit à l'apparition d'une parésie. De telles interventions peuvent également être utilisées dans les cas où un traitement conservateur s'est avéré inefficace..
  • Aide psychologique. Un nouvel état dans lequel une personne se trouve peut causer de la souffrance et se transformer en névroses et en dépression. L'attitude et le soutien psychologiques corrects inciteront le patient à poursuivre le traitement, à ne pas être déprimé, ce qui aura finalement un effet positif sur son bien-être et aidera à rétablir la mobilité normale des membres dès que possible..

En plus des mesures thérapeutiques ci-dessus, un patient souffrant de paralysie des jambes nécessite des soins attentifs et souvent un repos au lit. En raison de l'immobilité, une personne ne peut pas prendre soin de elle-même comme auparavant, cela entraîne une détérioration de l'hygiène et, par conséquent, peut provoquer le développement d'infections bactériennes. De plus, un patient au lit doit être régulièrement retourné, la literie et les sous-vêtements changés et lavés. Tout cela est l'une des étapes du traitement et aide à éviter la détérioration de l'état du patient, empêche l'apparition de plaies de pression.

La thérapie doit nécessairement être complète et les proches du patient doivent s'assurer que tous ses composants sont suivis. Si cela n'est pas fait, l'état du patient restera inchangé, dans certains cas, un retour en arrière pour le pire est possible..

Il est assez difficile de donner un pronostic pour la maladie, car cela dépend en grande partie du degré de lésion des fibres nerveuses, du nombre d'entre elles ayant cessé de fonctionner normalement. Un rôle important est joué par la cause profonde de la paralysie, ainsi que par l'attitude psychologique du patient lui-même..

Mesures de prévention

Malheureusement, il est impossible de se protéger complètement contre la paralysie des jambes. Vous pouvez essayer de réduire la probabilité de son apparition en respectant les recommandations suivantes:

  • Traitez en temps opportun toutes les maladies émergentes. Les maladies laissées sans traitement approprié peuvent par la suite déclencher une paralysie des membres inférieurs.
  • Observez les règles de sécurité lorsque vous conduisez des véhicules, faites du sport, effectuez des tâches quotidiennes sur le lieu de travail. Les blessures au dos résultant d'un accident entraînent souvent une paralysie des jambes.
  • Adhérez à un mode de vie sain: arrêtez de boire des boissons alcoolisées, de fumer et de manger des aliments malsains. Tous ces facteurs affectent l'état de santé et peuvent être l'une des causes de la paralysie des jambes..
  • Il est important de passer le plus de temps possible à l'air frais, de respecter les principes d'une alimentation saine et de faire du sport peu pénible. Cela aidera à renforcer les défenses de l'organisme et à réduire le risque de maladie. De plus, la nutrition des tissus et l'état du système cardiovasculaire s'amélioreront..
  • Reposez-vous régulièrement, car la charge accrue sur le système musculo-squelettique peut affecter négativement la capacité d'une personne à se déplacer de manière autonome.
  • Évitez les situations stressantes et les soucis. S'il est impossible de faire face seul, il sera utile de consulter un psychologue ou un psychothérapeute.

Les recommandations ci-dessus fonctionnent non seulement comme une prévention de la paralysie, mais ont également un effet bénéfique sur le corps, aidant à se protéger contre l'apparition d'un grand nombre de maladies. Dans tous les cas, il est beaucoup plus facile de mettre en place des mesures préventives que de traiter ultérieurement une paralysie des jambes, qui peut ne pas disparaître complètement..